Trop de liberté(s) tue la liberté ?

Serait-ce ce type de dialectique qui a conduit Christine Albanel, Ministre de la Culture et de la Communication, à proposer, à l’occasion de sa récente audition par la Commission des lois et des Affaires Culturelle, que les accès wifi publics soient configurés comme des « portails blancs qui ne donneraient accès qu’à des sites vérifiés […]  » ?

Quoi qu’il en soit, c’est là un projet de firewall gouvernemental qui nous renvoie, au mieux, à notre cher Minitel (voir, au passage, l’article d’Ecrans), au pire, à la sombre liste Otto (en mode « numérique inversé »)…

Pour plus d’informations sur cet abracadabrantesque projet, lire notamment l’article de Numérama, ou celui du Post.

Se reporter également au communiqué de l’IABD : Non au portail blanc

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s