Koha : la carte du monde

Bambou relaie ce travail réalisé par Marshall Breeding (qui maintient la base de données libwebcats) et diffusé par Jean André sur le blog Biblibre. Une carte qui donne un bon aperçu à la fois de la portée internationale de Koha et de l’éventail des établissements qui l’utilisent (en rouge = les bibliothèques publiques ; en vert = les bibliothèques d’étude ; en bleu = les bibliothèques spécialisées, centres de documentation…).

Lib-web-cat (en version avancée) vous permet également, en lançant une requête (renseigner le champ « Library type » + « Country » et saisir « Koha » sur le champ « Current Automation System »), de dresser une liste des bibliothèques utilisatrices de Koha dans le pays qui vous intéresse. Pour la France, on apprend ainsi que Koha est utilisé par des structures très diverses, telles que l’association Primo Levi, la bibliothèque Diocésaine de Chambery, la bibliothèque de l’INHA l’Ecole des Chartes, la bibliothèque du laboratoire de Physique Corpusculaire, ou encore (cela ne s’invente pas et avec du souffle !), la médiathèque de saint projet, de la Communauté de Communes du Quercy-Rouergue et Gorges de l’Aveyron. Autant de collègues que la MIOP espère accueillir à son prochain  symposium Koha !

Et bien sûr, chaque nouveau (ou plus très nouveau, n’est-ce pas Montauban 😉 !) membre de la communauté Koha peut ajouter ses références sur la carte, en renseignant ce formulaire.

Publicités

3 Réponses

  1. […] C. Bonin : “Le passage en production avec Koha nécessitait au préalable quelques développements plus spécifiques pour les BU par exemple sur le module circulation (application de pénalités en jours de suspension), le module acquisitions (gestion des la facturation), ou les indispensables chargeur Sudoc et étudiants. Chacun des 3 établissements partenaires a alors pris en charge les développements nécessaires à un ou plusieurs modules. Lyon 3 s’est vu attribuer le module circulation et les chargeurs, Lyon 2 ayant en charge l’OPAC et le catalogage et St Etienne les acquisitions et périodiques. Chaque établissement a lancé son propre appel d’offre pour les développements des modules concernés en faisant figurer très clairement dans son cahier des charges que les développements financés devaient être disponibles gratuitement et rapidement pour les établissements partenaires, et plus largement pour l’ensemble de la communauté Koha. […]

  2. Merci, Guillaume, de cette correction utile.
    Et à très bientôt chez nous…

  3. Bonjour,
    ce commentaire sert juste à amener une précision : la bibliothèque de l’INHA utilise Loris de la société Ever et a choisi de poursuivre avec cette famille de SIGB (à ce que j’en sais), mais la bibliothèque de l’Ecole nationale des chartes (qui travaille effectivement en partenariat avec l’INHA) a basculé sur Koha en septembre dernier. C’est juste pour la précision du propos 😉
    G. Hatt

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s