SMS vs lecture : une idée reçue ?

Bambou relaie cette veille de l’Expresso (chapitre « La recherche ») du 24 janvier sur une étude menée par l’Université de Coventry et qui analyse l’impact du langage SMS sur le niveau de lecture des jeunes de 8 à 12 ans.

Des conclusions qui doivent créer quelque remous dans les salles de profs…

« Si nous voyons un déclin du niveau en lecture des jeunes enfants ce n’est pas à cause des SMS mais en dépit d’eux ». Professeur à l’Université de Coventry, le docteur Clare Wood estime que les SMS entraînent les enfants à jouer avec les mots. Et ça c’est bon pour la lecture. Selon une étude sur une soixantaine d’élèves l’apprentissage de la littéracie est plus rapide chez les utilisateurs de SMS « .

Voir l’article sur BBC News

A lire également, ce petit billet (toujours de l’Expresso) qui renvoie à l’étude (« Learning 2.0 : the Impact of Web 2.0 Innovations on Education and Training in Europe ») menée en 2009 par la Commission européenne, disponible pour l’instant en anglais.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s