un arbre à perles

C’est quoi donc ? Et à quoi ça sert ?

Prenons un exemple, imaginons un bibliothécaire que nous nommerons… Jérôme.

Régulièrement, sur Bambou, Jérôme publie des billets concernant, par exemple, le logiciel libre.

Ces billets font parfois référence aux précédents billets portant sur le même sujet ou bien pointent vers des liens externes. Si le sujet vous intéresse, il vous faudra donc cliquer sur le tag correspondant puis revisiter les pages de Bambou une à une, cliquer sur les liens menant vers de nombreux sites extérieurs, qui vous mèneront eux-mêmes vers d’autres sites, fermer des fenêtres, en ouvrir, se souvenir où était le lien précédent…ce qui, il faut le reconnaître, peut devenir fort complexe et pénible.

Grâce à Pearltrees, chacun peut organiser SON Internet et le partager.

Ainsi, ceux qui liront Jérôme, auront la possibilité de visualiser d’un seul coup d’œil l’ensemble des dossiers et des liens retenus et d’y accéder. D’autre part, et c’est ce qui fait la force de cette application, il est possible de retrouver d’autres utilisateurs partageant les mêmes centres d’intérêts, de consulter leur pearltree et d’y grappiller les liens intéressants..

Comment ça marche?

Pearltrees propose une interface esthétique et ludique, constituée de perles (correspondant à un lien vers une adresse url) reliées entre elles.

Il est donc possible de créer une arborescence de répertoires de favoris ; des arbres et des sous-arbres constitués de grappes de liens.

Comme avec Delicious, Pearltrees permet de partager ses bookmarks en ligne, mais offre bien d’autres services.

Outre l’aspect graphique (ici un exemple consacré à l’architecture, et un autre consacré au logiciel libre), cette application offre l’opportunité de « faire son marché » au fur et à mesure de la consultation. En effet, on peut glisser/déposer des perles dans une barre temporaire, et les ajouter à son propre arbre avec la même facilité.

A cela s’ajoute également des fonctions de réseau social, permettant de visualiser les connexions (utilisateurs et branches) et d’aller directement les explorer, y laisser des commentaires ou participer à une discussion et diffuser tout cela via Twitter ou Facebook.

L’autre finalité de Peartltrees étant l’échange, il est possible pour chaque perle d’un pearltree de voir à quel(s) autre(s) pearltree(s) la perle est attachée et là encore d’y faire son marché et de capturer les ressources intéressantes.

Enfin, dernier atout de cette application, la fonctionnalité « Voir » qui permet, pour le visiteur, une lecture organisée des sites sélectionnés, dans l’ordre déterminé par le concepteur du pearltree, et qui n’est pas sans rappeler celle que l’on retrouve lorsqu’on feuillette un livre.

Au final, une application encore en version Bêta, mais très prometteuse et qui, à l’image de Netvibes, devrait séduire les professionnels de l’info-doc.

NB. Billet signé… Thierry

Publicités

2 Réponses

  1. […] un arbre à perles […]

  2. […] des bibliothèques : la veille informationnelle, la sélection et la gestion de contenus. Après Pearltrees, voici donc Scoop.it. Offrant une interface semblable à celle d’un blog, ce nouvel outil de […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s