Produire et diffuser du contenu sur le web

C’est le titre du stage en intra qui a été organisé à la MIOP ces 3 derniers mois, à destination des (46) responsables documentaires de notre réseau.

Ce stage, qui s’inscrit dans une politique de formation pluriannuelle*, visant à accompagner l’évolution du métier de bibliothécaire, a été dispensé par une consultante en communication web, sur une durée de 2 jours et un effectif de 16 stagiaires en moyenne par session (3 sessions au total).

Contexte et objectifs : le réseau des médiathèques Ouest Provence est composé de 160 agents, dont des responsables documentaires, chargés à ce titre de la sélection, de la production, de la gestion et de la médiation des contenus info-documentaires (voir Poldoc). L’exploitation du CMS Typo3 (logiciel de gestion et de publication de contenus) ainsi que du logiciel libre Koha (SIGB “ouvert en écriture”) offrent la possibilité de produire et diffuser “à façon” des contenus en ligne, sous la forme notamment de conseils critiques (documents ou sites web), de billets ou de dossiers documentaires. Ces différents formats éditoriaux requièrent d’appréhender un certain nombre de notions, règles, techniques et enjeux, tels que :

  • l’organisation et la hiérarchisation de l’information en ligne (arborescence, structuration des blocs de lecture…)
  • les caractéristiques et contraintes de la lecture à l’écran (et leur impact sur la rédaction des contenus)
  • l’interactivité : examen des différentes formes d’interaction possibles
  • les critères « d’utilisabilité » : recommandations en termes de lisibilité des textes et d’ergonomie de navigation entre les contenus
  • les techniques d’écriture : choix des mots, typographie, construction des phrases, style narratif…
  • le niveau d’enrichissement des contenus : profondeur de l’information, diversité des vecteurs de diffusion (usage approprié des éléments multimédias)
  • l’accès aux contenus : entrées multiples adaptées aux différents profils des lecteurs, mise en scène des liens hypertextes, techniques d’indexation des contenus (le réflexe du tag)…
  • la variété des genres ou formes d’expressions éditoriaux : brève, interview, reportage, portrait…
  • les stratégies de référencement (fréquence de publication, cibles, optimisation des contenus : titres, contenus de pages, mots et expressions clés..) et de dissémination des contenus (sites partenaires, bases de données encyclopédiques, réseaux sociaux…)

En bref, un objectif de formation qui pourrait se résumer en ces termes : rédiger des contenus (web) pour être lu et consulté

*Relevé des formations réalisées en intra à la MIOP durant ces 5 dernières années :

  • la recherche documentaire en ligne, en 2006 et 2007
  • le primo-accueil, en 2007
  • le web 2.0, en 2008
  • la veille informationnelle (Netvibes), en 2008
  • l’animation d’ateliers web, en 2008 et 2009

3 Réponses

  1. […] requiert des savoir-faire particuliers, propres à l’environnement web. A la MIOP, une formation à l’écriture web a été dispensée à cette fin, en intra, auprès de l’ensemble des responsables […]

  2. […] Produire et diffuser du contenu sur le web « Bambou […]

  3. […] This post was mentioned on Twitter by Le Bouillon and jean-philippe pastor, Stalder Angèle. Stalder Angèle said: RT @Bouillon: Produire et diffuser du contenu sur le web « Bambou http://ff.im/-wGeWI […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s