Télétravail : quels impacts en bibliothèque ?

télétravail Archives - HBR

Le centre régional de formation Médiat Rhône-Alpes (Université Grenoble Alpes) et l’ENSSIB ont organisé une journée d’étude à distance le vendredi 5 mars 2021 sur le thème du « Télétravail :quels impacts sur les pratiques managériales, le travail en équipe, les compétences et les organisations? ». En voici le programme et une restitution audio-visuelle (partielle) des interventions.

9h-9h30 – Accueil et introduction, par Jérôme Pouchol (Université Grenoble Alpes – Médiat Rhône-Alpes)

9h30-10h – Discours inauguraux, par :

  • Anne-Marie Boyer, conseillère pour le livre, DRAC Auvergne-Rhône-Alpes
  • Yves Moret, adjoint au chef du département de l’information scientifique et technique et réseau documentaire, MESRI.

10h-10h45 – Retours d’expérience : que peut-on retenir des ateliers de novembre 2020 et janvier 2021 sur le travail à distance pendant le premier confinement ?, par Muriel Coulon (Médiat Rhône-Alpes) et Julia Morineau (ENSSIB)

10h45-11h – Pause

11h-12h30Regards croisés sur la mise en place du télétravail comme nouvelles modalités de mise en œuvre des activités au sein des bibliothèques universitaires et territoriales

Avec la participation de :

  • Caroline Lafon, Directrice de la Direction de la documentation de l’université de Bordeaux
  • Johann Berti , Directeur du Service de la documentation d’Aix-Marseille université
  • Christophe Torresan, Directeur de la Médiathèque départementale du Puy de Dôme

Animation : Muriel Coulon (Médiat Rhône-Alpes) et Julia Morineau (Enssib)

12h30-13h45 Pause déjeuner

13h45-14h30Présentation du Baromètre Wimi-Ipsos du Travail Ouvert, première étude consacrée au télétravail dans la sphère publique, par Sarah Duhautois, Directrice Adjointe Corporate Reputation

14h30-15h30Dispositifs structurés de télétravail à l’échelle d’une collectivité : conseils et outils, par Pierre-Yves Genet, Directeur de Projets, Démarche Travailler Autrement, Coopération-Innovation-Transformation, Direction générale des services – Ville de Lyon

15h30-16h30Télétravail : les bénéfices et les risques individuels et collectifs du télétravail, par Emilie Vayre, Professeure de psychologie du Travail et des Organisations, à l’Université Lumière Lyon 2.

16h30-17hConclusion, par Pierre-Yves Cachard, Inspecteur général de l’éducation, du sport et de la recherche (IGÉSR)

La véracité de l’information : quel enjeu pour les bibliothèques ? [captation audiovisuelle]

Pour celles et ceux qui n’ont pas pu assister à la journée d’étude du 28 novembre dernier, organisée par Médiat Rhône-Alpes, en voici la captation audiovisuelle complète, divisée en 2 parties :

Perso 071

La 1ère partie comprend les interventions de :
Hervé Le Crosnier pour l’introduction
Grégoire Borst « Le cerveau en développement face aux Fake news »
– Julien Giry « Quelles réponses aux théories du complot et au conspirationnisme »
– Gérald Bronner « Une révolution pédagogique contre la démocratie des crédules »

Perso 075

– Pierre Haski  « Fake news, désinformation, liberté d’informer : le nouveau défi. »

Rose-Marie Farinella « Ateliers de détection d’intox à l’école primaire »

Anne Cécile Hivernât « Les ateliers EMI à la BML »

 

Pour en savoir + sur le sujet :

 

La véracité de l’information : quel enjeu pour les bibliothèques ?

Un évènement professionnel à ne pas manquer, que cette journée d’étude organisée le jeudi 28 novembre prochain à l’Université Lyon 1 par Médiat’Rhône-Alpes et consacrée au développement de l’esprit critique face à la diffusion de l’information sur Internet. Enseignants-chercheurs, journaliste et bibliothécaires présenteront ainsi tour à tour leurs travaux et actions menés dans ce domaine, en engageant le débat inter-disciplinaire et les échanges avec la salle.

Ceci n’est pas une fake news, venez nombreux !

Le programme de la journée :

En matinée

  • 9H30 : Introduction d’Hervé Le Crosnier, enseignant-chercheur en sciences de l’information et de la documentation à l’Université de Caen Basse-Normandie, éditeur chez C&F éditions
  • 10H00-10H30 : Grégoire Borst, Professeur de Psychologie du développement et de neurosciences cognitives de l’éducation à l’Université Paris Descartes « Le cerveau en développement face aux Fake news »
  • 10H30-11H : Julien Giry, Docteur en sciences politiques et chercheur associé à l’université Rennes 1 « Quelles réponses aux théories du complot et au conspirationnisme »
  • 11H-11H45 : Gérald Bronner, Professeur de sociologie à l’université Paris Diderot « Une révolution pédagogique contre la démocratie des crédules »
  • 11H45-12H30 : Table-ronde (+ questions de la salle) avec les 3 intervenants, animée par Hervé Le Crosnier

Après-midi

  • 14H00-14H45 : Pierre Haski, journaliste-chroniqueur à France Inter, Président de l’association Reporters Sans Frontières « Fake news, désinformation, liberté d’informer : le nouveau défi. »
  • 14H45-15H30 : Rose-Marie Farinella, Professeur des écoles à l’école de Taninges « Ateliers de détection d’intox à l’école primaire »
  • 15H30-16H15 : Anne Cécile Hivernât, Bibliothécaire à la bibliothèque municipale de Lyon « Les ateliers EMI à la BML »
  • 16H15-16H30 : Échanges avec la salle
  • 16H30-17H : Conclusion de la journée

Publics : Personnel des bibliothèques des collectivités territoriales & Personnel des bibliothèques de l’enseignement supérieur

Date limite d’inscription : Vendredi 15 novembre 2019

Coût : gratuit

Lieu : Université Lyon 1 Bibliothèque Universitaire Sciences – Auditorium (RDC) 20, Avenue Gaston Berger 69100 VILLEURBANNE 

Calenge par Bertrand […] – Conférence enregistrée

Pour celles et ceux qui n’ont pu assister à la très belle rencontre professionnelle (à la fondation Gulbenkian, le 26 nov. 2018) autour du blog et de la mémoire de Bertrand Calenge, vous pouvez l’écouter ici dans son intégralité

FireShot Capture 001 - Calenge par Bertr_ - https___gulbenkian.pt_paris_evento_calenge-par-bertrand_

Calenge par Bertrand

http://www.enssib.fr/presses/catalogue/calenge-par-bertrand-parcours-de-lecture-dans-le-carnet-dun-bibliothecaire#presentationCe mardi 17 juillet est un grand jour pour celles et ceux qui ont connu Bertrand Calenge, qui ont été nourris par ses formations, ses travaux, ses communications, sa pensée professionnelle.  Car ce jour signe tout à la fois le 10ème anniversaire de l’ouverture de son blog « Carnet de notes » et la parution du nouvel opus de la collection La Numérique* : Calenge par Bertrand, parcours de lecture dans le Carnet d’un bibliothécaire. Du blog au book.

Dans cet ouvrage à la forme inédite, un collectif de bibliothécaires fait revivre le grand professionnel, leur collègue, en proposant un parcours de lecture à travers son blog Carnet de notes, à l’équilibre du « journal intime para-professionnel et de la fusion communautaire », comme le qualifiait Bertrand Calenge lui-même. Mêlant expertise scientifique et subjectivité du regard, ces parcours de lecture thématiques et transversaux recontextualisent les billets selon les principaux sujets traités par l’auteur – collections, médiation, évaluation, métier, numérique, etc. – autant dire toutes les questions vives des bibliothèques.

Les textes d’introduction aux parcours thématiques du blog, ainsi qu’une sélection d’une trentaine de billets originaux et près de … 200 commentaires sont reproduits dans cet ouvrage.  Cet ensemble témoigne de la vitalité du dialogue voulu et entretenu par Bertrand Calenge,  toujours attentif aux remarques et aux objections de ses contributeurs, eux-mêmes stimulés par ses propositions.
Quatre d’entre eux,  commentateurs réguliers, expriment ici, à voix haute, ce qu’a représenté leur participation à Carnet de notes : ces pastilles audio restituent l’épaisseur d’une sociabilité professionnelle longtemps nourrie à travers la liste de diffusion Biblio-fr. De cette « chaîne unique » aux multi-canaux des blogs et comptes professionnels sur les réseaux sociaux d’aujourd’hui, c’est toute une traversée dans les bibliothèques que souhaite également offrir cet ouvrage.

Entre mise en perspective et hommage, Calenge par Bertrand expérimente une mise en book du blog d’un professionnel et d’un homme qui s’intéressait « aux gens » et « à leur besoin de savoir », pour nous inviter, comme l’écrit Martine Poulain dans sa préface, « à penser, échanger, proposer ».

Conçu par Muriel Amar et coordonné par Jérôme Pouchol, l’ouvrage rassemble les contributions de Renaud Aïoutz, Alain Caraco, Aline Goussard, Dominique Lahary, Joëlle Muller et Véronique Mesguich, ainsi que les participations de Xavier Galaup, Silvère Mercier, Bernard Majour et Jean-Michel Salaün.

En voici le sommaire :

Préface. Bertrand, l’homme au travail, par Martine Poulain
Introduction, par Jérôme Pouchol
Chapitre 1. De l’offre documentaire à l’action bibliothécaire

Parcours 1. La collection en questions, proposé par Jérôme Pouchol

  • La collection, ce service
  • À partir d’une idée comme ça…
  • La collection en tensions
  • Entre Onfray et Dumont
  • Sélection thématique extraite de Carnet de notes

Parcours 2. Bertrand Calenge, l’homme-bibliothéconomie ?, proposé par Renaud Aïoutz

  • Texte et contexte : un fil d’Ariane dans le labyrinthe du blog ?
  • Mais alors comment légitimer la bibliothèque (si ce n’est plus à l’aune de la valeur documentaire) ?
  • Un blog pleinement dans son temps
  • La bibliothèque universelle, très peu pour lui
  • Sélection thématique extraite de Carnet de notes

Chapitre 2. Le service, le lieu, le flux… et le comptage

Parcours 3. Comment dire le faire ? Ou l’évaluation face à l’action, proposé par Alain Caraco
Ma rencontre avec Bertrand Calenge et avec l’évaluation en bibliothèque

  • De la technique au sens
  • Quand la réalité ne rentre plus dans les cases
  • La conscience des limites de l’évaluation
  • Sélection thématique extraite de Carnet de notes

Parcours 4. Comptages et services, proposé par Joëlle Muller

  • Sélection thématique extraite de Carnets de notes
  • La sidération du troisième lieu

Chapitre 3. Solubilités du bibliothécaire

Parcours 5. Métier, métiers, proposé par Dominique Lahary

  • Les deux crises
  • Les totems professionnels
  • Le bibliothécaire et les autres
  • Les métiers de la bibliothèque
  • Un métier documentaire
  • Bibliothèque et bibliothécaires
  • Métier, statut et profils de poste
  • La question de la médiation

Parcours 6. Zoom sur la thématique de l’accompagnement, proposé par Joëlle Muller

  • Sélection thématique extraite de Carnet de notes
  • 1- La solubilité du bibliothécaire
  • 2- Polyvalence du bibliothécaire : encore une ambiguïté ?
  • 3- Statut, métier, et profil de poste
  • 4- Transmettre…
  • 5- La médiation : concept-clé ou mot-valise ?
  • 6- À propos de l’autonomie de l’usager

Parcours 7. Stratégies et perplexités face au numérique, proposé par Véronique Mesguich

  • Problématiques « métier »
  • Numérisation des collections : inventivité créatrice et inquiétude
  • Le Web social : une utopie mobilisatrice ?
  • Sélection thématique extraite de Carnet de notes

Chapitre 4. Carnet de notes en contextes

Parcours 8. De Biblio-fr à l’info-blogosphère : chaîne unique et multi-canaux, proposé par Dominique Lahary

Parcours 9. Figures de contributeurs : murmures des commentaires dans Carnet de notes

  1. Témoignage de Xavier Galaup, entretien mené par Jérôme Pouchol
  2. Témoignage de Bernard Majour, entretien mené par Dominique Lahary
  3. Témoignage de Silvère Mercier, entretien mené par Muriel Amar
  4. Témoignage de Jean-Michel Salaün, entretien mené par Alain Caraco

Parcours 10. Bertrand Calenge, auteur édité. Parcours bibliographique, proposé par Aline Goussard

Parcours 11. Corpus des billets

  • Aperçu synthétique de Carnet de notes
  • 7 années de production et de diffusion de billets
  • Catégorisation thématique des billets
  • Commentaires des billets
  • Contributeurs à Carnet de notes
  • Corpus des billets

Épilogue. « Mon 149e et dernier billet »

*Cette collection est dirigée par Muriel Amar. Son accès numérique est libre et gratuit, présenté sous formats pdf et epub.

 

Vocation bibliothécaire

Depuis 2009 que la MIOP mijote des dossiers documentaires aux petits oignons… il était temps de concocter un spécial « bibliothécaire » !
Ce dossier a pour objectif d’accompagner les étudiants et agents des filières territoriales et d’État dans leurs projets de métier ou d’évolution professionnelle. Il pourra également intéresser le grand public, aux côtés des autres dossiers numériques diffusés sur notre portail documentaire. Rencontrera-t-il alors une audience aussi large que notre dossier phare ? On compte un peu sur vous pour cela 🙂

Si vous découvrez ce type de contenus numériques sur le portail de notre réseau, une petite séance de rattrapage s’impose. Les habitués reconnaîtront la matrice caractéristique et éprouvée des dossiers documentaires de la MIOP.

En voici les principales rubriques :

Les « notions clefs »

Cette approche métier dresse un parcours semblable à celui de tout fonctionnaire : préparation aux concours, recherche d’emploi pour les territoriaux, prise de fonction et formation continue. Mais à la différence d’autres professions ou filières, le métier de bibliothécaire requiert autant de culture générale que de technicité, autant de connaissance que de maîtrise, sans compter les ressorts relationnels, qui comptent plus que jamais dans la qualité des services aujourd’hui offerts à la population ; et cette exigence professionnelle s’inscrit dans un cadre de politique publique de plus en plus contraignant et complexe à appréhender, dans ses composantes budgétaires, administratives, technologiques, socio-culturelles, etc.

La sitothèque

Loin d’être exhaustive, celle-ci comprend les sites et blogs les plus utiles pour tout bibliothécaire en herbe ou en mobilité professionnelle, en termes de formation initiale et continue.

Humour & quizz

Cette rubrique est riche de la créativité des bibliothécaires, une profession qui compte de remarquables talents d’humoristes. Et notre profession ne laisse manifestement pas indifférent, tant elle fait partie de l’imaginaire collectif.

Pour les plus joueurs d’entre vous, un petit quizz sur les bibliothèques teste votre culture professionnelle. Une bonne manière de se détendre en travaillant !

A vous de découvrir les autres rubriques…

NB. Cette synthèse du métier ne se veut évidemment pas exhaustive*, et elle gagnera à s’enrichir de vos observations et autres recommandations (voir « Laisser un commentaire »).

* Ce dossier bénéficiera d’une réactualisation semestrielle, pour mieux rendre compte de la vitalité et de l’évolution de notre profession. Il sera également diffusé sur d’autres sites professionnels. N’hésitez pas à le partager à votre tour.

« L’enfant et le numérique » par Serge Tisseron

Après les communications de Pierre Mounier sur “La culture est-elle soluble dans l’e-book? Les enjeux de la métamorphose du livre à l’ère numérique”, de Dominique Cardon sur “Les sociabilités numériques”, de Thierry Baccino sur “la lecture numérique”, et celle de Lorenzo Soccavo sur “De l’imprimé au numérique”, Bambou vous recommande de visionner celle de Serge Tisseron* que nous avons eu le plaisir d’accueillir, le 30 janvier dernier, à Miramas. Une conférence qui avait pour titre « L’enfant et le numérique« .

*Serge Tisseron est psychiatre et directeur de recherche à l’université Paris VII Denis Diderot. Auteur de nombreux essais, il a publié plusieurs ouvrages sur la thématique de l’enfant et des écrans. Depuis 2007, il développe le concept «3-6-9-12». Selon cette théorie, à chaque âge correspondrait un usage des écrans.

Sélection bibliographique des ouvrages de Serge Tisseron :

  • Apprivoiser les écrans et grandir : 3-6-9-12, Erès, 2013
  • L’enfant et les écrans, Le Pommier, 2013
  • L’enfant au risque du virtuel, Dunod, 2012
  • Faut-il interdire les écrans aux enfants, Mordicus, 2009
  • Les dangers de la télé pour les bébés, Erès, 2009
  • Qui a peur des jeux vidéos, Albin Michel, 2008
  • Manuel à l’usage des parents dont les enfants regardent trop la télévision, Bayard, 2004
  • Les enfants sous influence. Les écrans rendent-ils les jeunes violents, A. Colin, 2000

→ Le blog de Serge Tisseron

Pour approfondir la question :

Soutien scolaire à la MIOP

Soutien scolaireEn cette période de préparation des examens, la question scolaire, sous toutes ses formes, est plus que jamais au cœur du débat, source de très fortes attentes, d’interrogations, voire d’inquiétudes.

C’est ainsi que la France est devenu le pays d’Europe champion du soutien scolaire : un million d’élèves prennent aujourd’hui des cours de soutien privé, particulièrement au collège et au lycée. Ce recours à un système payant accuse un peu plus les inégalités entre élèves, et son essor conduit le ministère de l’Éducation Nationale à s’interroger sur la mise en place d’une offre publique et gratuite de soutien scolaire en ligne. Le développement du numérique et des ressources en ligne est effectivement une occasion de faire bouger les lignes.

Les médiathèques de lecture publique, Soutien scolairedans leurs missions de diffusion des savoirs et d’accompagnement à la réussite scolaire et universitaire, ont un rôle évident à jouer dans ce rééquilibrage.
A la MIOP, nous souhaitons nous y engager fortement, en développant notamment cette nouvelle plateforme numérique dédiée au soutien scolaire pour le collège et le lycée.

A destination des élèves mais aussi des parents, elle est organisée autour de 5 rubriques : matières et classes, outils et jeux, préparer son brevet et bien s’orienter après la troisième, préparer son bac, pour les parents. Chacun des onglets agrège différentes ressources :

  • des sélections de sites et de documents

  • des dossiers documentaires numériques

  • un univers thématique conçu pour les parents et contenant des informations pratiques sur le suivi et l’accompagnement scolaire

  • les abonnements en ligne de la MIOP : Assimil, Universalis, Sciences en ligne

  • et enfin un choix de serious games rigoureusement pédagogiques et ludiques !

Cette plateforme est évolutive et intégrera bientôt de nouvelles ressources : un dossier numérique sur le décrochage scolaire ainsi qu’une sélection d’applications « soutien scolaire » pour smartphones et tablettes.

Bonnes révisions à tous !

Tour de France des ateliers web en bibliothèque

Ateliers webOn ne compte plus aujourd’hui les bibliothèques qui proposent à leurs usagers des prestations de formation à Internet, réalisées principalement sous la forme d’ateliers et destinées à tous types d’usages et de publics.je cuisine sur le web

On peut se féliciter de ce constat, de la variété et de la vitalité des propositions, comme de la diversité des établissements concernés (bibliothèques municipales, réseaux intercommunaux, BDP, BMVR…).

Alors pour en rendre compte (et vous éviter dans un même temps de “refaire le monde”…), Bambou a dressé un panorama, qui se veut le plus large possible mais non exhaustif, de ce qui se pratique aujourd’hui en bibliothèque en matière d’ateliers internet, exception faite des formations à l’outil informatique (maîtrise de l’ordinateur, Windows…) ou à la bureautique.

ATELIERS

Bibliothèques-Médiathèques

Découvrir internet MIOP, Martigues, Lyon, Vitry-sur-Seine, Nice, Chambéry, Plaine centrale, Perpignan, Marne et Chantereine, Yerres, Nogent-sur-Marne, Vénissieux, Antibes, Valence, Romans-sur-Isère, Rueil-Malmaison, Montreuil, Haguenau, Aurillac, Bourges, Sophia-Antipolis, Gardanne, Villetaneuse, Pau-Pyrénées, Montpellier, Saint-Nazaire, Saint-Étienne, Orléans, Mérignac, Artigues, Val d’Europe, Douarnenez, Marguerite Yourcenar (Paris), Limoges, Longjumeau
Faire ses recherches sur Internet BDP13, BPI, Lyon, MIOP, Toulouse, Wattrelos, Bobigny, Pau-Pyrénées, Vichy, Marne et Chantereine, Vénissieux, Orléans, Antibes, Valence, Chartres, Romans-sur-Isère, Palais-sur-Vienne, Montreuil, Villepinte, Bourges, Sophia-Antipolis, Gardanne, Montpellier, Saint-Nazaire, Orléans, Mérignac, Sélestat, Marguerite Yourcenar (Paris), Roubaix
Google Ferte-Mace, Melun, MIOP, Plaine centrale
Google maps Mérignac
Google earth Mérignac
Google drive Mérignac
Web 2 Toulouse
Web pratique Vénissieux, Lyon, Valence, Chartres
Wikipédia BDP13, Toulouse, Rueil-Malmaison
Créer une adresse électronique BDP13, BPI, Lyon, Toulouse, Vitry-sur-Seine, Nice, Vichy, Vénissieux, Valence, Arles, Palais-sur-Vienne, Haguenau, Perpignan, Gardanne, Montpellier, Saint-Nazaire, Saint-Étienne, Mérignac, Artigues, Marguerite Yourcenar (Paris), Le Chesnay, Limoges, Roubaix
Envoyer une carte de vœux électronique BDP13
Créer un blog BPI, Melun, Lyon, Toulouse, Brest, Vénissieux, Chartres, Romans-sur-Isère, Lorient, Saint-Nazaire, Limoges, Roubaix
Créer un compte Facebook BPI, Ferte-Mace, Melun, Lyon, Toulouse, Chambéry, Plaine centrale, Arles, Romans-sur-Isère, Bègles, Aurillac, Lorient, Saint-Nazaire, Mérignac, Le Chesnay, Genève
Utiliser Twitter BPI, Ferte-Mace, Melun, Lyon, Toulouse, Bègles, Lorient, Saint-Nazaire, Mérignac, Le Chesnay
Utiliser Skype BPI, Chambéry
Mon téléphone et Internet Toulouse
Manipuler les vidéos en ligne et/ou montage vidéo BPI, Romans-sur-Isère, Lorient, Saint-Étienne, Mérignac, Val d’Europe, Le Chesnay, Longjumeau
Écouter et télécharger de la musique sur le web Chambéry, Romans-sur-Isère, Lorient, Montpellier, Mérignac
Manipuler du son BPI
Web radio Vaise, Mauguio-Carnon, Aurillac
Internet créatif Lyon, Lyon, Rueil-Malmaison, Val d’Europe
Découvrir le cinéma numérique Lyon, Sophia-Antipolis
Découvrir la photo numérique Romans-sur-Isère, Lyon, Rueil-Malmaison, Palais-sur-Vienne, Bègles, Lorient, Perpignan, Saint-Étienne, Orléans, Mérignac, Sélestat, Val d’Europe, Le Chesnay, Limoges, Longjumeau, Roubaix
BD numérique Val d’Europe, Colomiers
Découvrir la presse en ligne Lyon, Toulouse
Vendre, acheter, troquer sur le web MIOP, Lyon, Brest, Chartres, Bègles, Mérignac
Créer un bureau de veille personnalisé MIOP, Infothèque, Romans-sur-Isère
Recherche/veille d’emploi/CV BDP13, Lyon, Cergy-Pontoise, Infothèque, Vénissieux, Le Chesnay, Roubaix
E-administration Perpignan, Arles, Romans-sur-Isère, Limoges
Le web en cuisine MIOP, Plaine centrale, Grand-Troyes
Préparer son voyage sur le web MIOP, Chartres, , Romans-sur-Isère
Je fais de la généalogie Romans-sur-Isère, Roubaix
Je joue sur Internet Romans-sur-Isère, Rueil-Malmaison, Bourges, Montpellier, Saint-Étienne, Thau, Le Chesnay, Colomiers
J’organise une fête Romans-sur-Isère
Je co-voiture Romans-sur-Isère
Utiliser une liseuse et/ou tablette Toulouse, Romans-sur-Isère, Aurillac, Lorient, Bourges, Sophia-Antipolis, Saint-Nazaire, Villeubanne, Mérignac, Val d’Europe

En complément :

 les ateliers web de la MIOP

 Un exemple de dispositif pédagogique mis en place à la MIOP avec l’atelier « Découvrir Internet »

Pour aller plus loin :

  • Un stage ad hoc, organisé par Médiat’ Rhône-Alpes (site de Lyon) : « Mettre en place un atelier web en bibliothèque de lecture publique »
  • Un mémoire ENSSIB  : « Les ateliers multimédia à la médiathèque Marguerite Yourcenar (Ville de Paris) : perspectives d’évolutions / Fabienne Le Hein ».

Pour saluer une initiative originale :

Savoirs en ligne

Ces deux prestigieuses institutions que sont l’Ecole Normale Supérieure de Paris et le Collège de France diffusent une grande partie de leurs communications (conférences, débats, cours, leçons inaugurales…) en ligne*, en format audio ou vidéo et ce, depuis 2004, pour les plus anciennes. Bambou vous invite à accéder à ces ressources par discipline. Vous pouvez également utiliser les options de recherche (par date, cycle, conférencier, thème…) proposées sur leurs portails respectifs.

*avec une mention particulière pour le Collège de France qui diffuse nombre de ses contenus en fichiers podcasts

voir aussi :

  • le portail des Archives Audiovisuelles de la Recherche
  • la vidéothèque de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales

Learning centre : vers un modèle à la française ?

C’est le titre de la journée d’étude organisée par Médiat’Rhône-Alpes et le SCD Lyon 1 et qui se déroulera les 6 et 7 décembre prochains sur le campus de la Doua (Villeurbanne). Un sujet que l’on pourrait estimer (trop) souvent médiatisé mais qui pourtant, au regard de la diversité des projets en cours où à venir sur notre territoire ainsi que de la multiplicité des réalisations à l’étranger, mérite d’être aujourd’hui à nouveau commenté, développé, questionné, évalué, mis en perspective.

voir le pré-programme de ces 2 journées et les modalités d’inscription

Et cette manifestation m’offre l’occasion d’orienter les projecteurs de Bambou sur le Learning Center de Lausanne (plus particulièrement sur ses 2 principaux services), un équipement tout récent -ouvert au public le 22 février dernier- que j’ai eu le plaisir de visiter cet été, en compagnie de mes collègues de Médiat’.

LA BIBLIOTHÈQUE

un accès libre et gratuit (y compris aux personnes extérieures à l’EPFL). NB. Inscription obligatoire pour l’emprunt d’ouvrages ou la consultation des collections électroniques

–  500 000 ouvrages et périodiques

–  une collection importante de livres électroniques (20 000) et de revues électroniques (15 000). NB. 80% des dépenses documentaires sont consacrées à des ressources électroniques

–  un budget d’acquisition annuel de 3,5 M€

–  900 places de travail

–  un accès au réseau wifi + Photocopieuses + scanners à plat

–  le prêt (gratuit et automatisé) : jusqu’à 100 ouvrages en même temps ; durée = 28 jours + 2 prolongations automatiques ; 30 réservations maximum

–  un service PEB

–  10 salles de travail en groupe

–  un service formation (recherche doc + doctorants)

–  une équipe composée de 40 bibliothécaires + 30 assistants-étudiants

–  les horaires : accès aux espaces de 7h à 24H (service au public, 8h-20h), 7jours / 7..

voir le portail de la bibliothèque

voir les missions de la bibliothèque

voir la charte des collections

voir les conférences et publications de la bibliothèque (dont « La Bibliothèque du Rolex Learning Center de l’EPFL : Mais pourquoi donc construire une bibliothèque académique à l’heure de Google et de Wikipedia ? / D.Aymonin. Comité scientifique de l’Association de préfiguration du Campus Condorcet, Paris, Maison des Sciences de l’Homme, 18 septembre 2009″)

voir le plan de la bibliothèque

le CRAFT (Centre de recherche et d’appui pour la formation et ses technologies)

–  une unité de support pédagogique aux enseignants : voir le guide de l’enseignant

–  une collection et des personnels (4 conseillers pédagogiques) spécialisés

–  un dispositif d’évaluation des cours

–  des conseils personnalisés par observation directe ou vidéo

–  des modules d’accompagnement pédagogique

–  un programme d’ateliers pédagogiques pour les enseignants (exemples : « Truc et combines pour bien donner son cours » ; « Planifier et organiser son enseignement » ; « Apprivoiser son trac » ; Utilisation pédagogique de Power Point » ; « Prévenir la triche et le plagiat des étudiants » ; « Améliorer son expressivité et sa voix pour ses cours« …)

–  des fiches pratiques sur l’acte d’enseigner

–  des outils anti-plagiat

–  des enquêtes de satisfaction et d’évaluation

voir le site du CRAFT

AUTRES SERVICES du Rolex Learning Center :

– les Presses Polytechniques Universitaires Romandes (PPUR)
– les bureaux de l’association des étudiants de l’EPFL (AGEPoly), de l’organisation des anciens étudiants (A3) et du Centre de Carrière
– le Forum Rolex (salle de spectacles)
– + 3 restaurants, 1 librairie, 1 banque

infos + sur le Learning Center de Lausanne

le dossier de presse du Rolex Learning center de Lausanne

le Rolex Learning Center de Lausanne en images ou en vidéo

Pour aller + loin sur les learning center

rapport de l’IGB sur « Les Learning centres : un modèle international de bibliothèque intégrée à l’enseignement et à la recherche »

Langues et web 2.0

Vu dans l’Expresso du cafépédagogique, cette conférence web du 7 octobre (19H30) à ne pas manquer pour celles et ceux qui s’intéressent à l’enseignement des langues étrangères avec le web 2.0. Une manifestation qui mobilisera plus particulièrement les enseignants (exemples concrets de pédagogies adaptées aux contenus et usages du web 2.0) mais également les bibliothécaires en charge des « langues » et des problématiques propres à ce domaine, notamment en matière de ressources d’auto-formation, de choix de supports, d’actions de partenariats avec les acteurs sociaux et éducatifs…

Inscription (gratuite) au séminaire

→ voir également « Enseigner les langues avec les TICE« 

Réussirais-je toujours le bac ?

Le mouvement du philosophe étant à l’origine, selon Platon, un art de l’étonnement (dont celui de reconnaître son ignorance), je vous invite, avec le webpédagogique, à tout simplement repasser votre bac. C’est évidemment plus court et plus superficiel que ledit rituel de passage, mais cela suffit néanmoins à être bien plus… étonné.

Allez, chiche !

de retour de Montréal (suite)

Comme je l’ai précisé dans mon billet de rentrée, c’est à la BAnQ (Bibliothèque et Archives Nationales du Québec), équipement également appelé « Grande Bibliothèque », que s’est tenu le 1er congrès de l’AIFBD. Belle occasion pour moi de promener avec vous mon regard sur l’activité de ce très bel et tout récent édifice de 33 000 m2, situé en plein cœur du Quartier Latin de Montréal.

J’ai particulièrement apprécié :

  • les horaires d’ouverture : du mardi au vendredi de 10H à 22H et les samedi et dimanche de 10H à 17H (soit 62 heures d’ouverture hebdomadaire !) + la section « Actualité et nouveautés » de 10H à minuit
  • la démarche qualité, que restitue bien le contenu des plaquettes « Déclaration de services aux citoyens » (la BanQ : Sa clientèle, Ses engagements, Ses valeurs, Ses services…) et « Code des responsabilités des usagers »
  • le nombre de places (2000) et le confort des assises, qui invitent à consulter sur place et à laisser s’écouler le temps, en particulier dans l’espace BD ou du côté jardin
  • la qualité de l’accueil : disponibilité, visibilité, efficacité…
  • la culture du « facilitons la vie de l’usager ! » : pré-inscription en ligne, chute aux documents, retour des documents sur tous points du réseau, automates RFID (= 60% des prêts), accès direct du métro au hall de la bibliothèque, connexion Wi-Fi, étagères du bas présentées penchées pour faciliter la lecture du dos des livres
  • la culture de la formation des usagers (OPAC et recherche documentaire) et de l’autoformation (centre emploi-carrière, laboratoire de langues)
  • la salle de formation à l’usage de l’Internet (et du portail jeunes) à destination des enfants
  • l’accès libre à la collection patrimoniale (suivez mon regard…)
  • la rubrique « Services par clientèles » de la page d’accueil du portail
  • les services +++ : 1 salle de visionnement de films, 2 salles de musique électronique, le Carrefour Affaires, la collection pour les nouveaux arrivants, un moteur de recherche généalogique fédéré, le service destiné aux personnes handicapées, les visites guidées (grand public, publics spécifiques, scolaires), l’offre d’abonnements à distance, le service aux chercheurs.

J’ai moins apprécié :

  • des règles de prêt à y perdre son… français ! : « 15 documents empruntables, sans excéder 3 films, 3 CD, 3 logiciels, 3 méthodes de langue, 10 documents sur tout autre support ou de tout genre, 3 documents par genre de la section Actualité et nouveautés »…
  • la hauteur des rayonnages (environ 2,10m) qui renvoie à des logiques d’emmagasinage que l’on voudrait révolues, en particulier dans un équipement de Lecture Publique qui privilégie le libre accès
  • le portail de la BAnQ : beaucoup de bruit (texte) sur la page, habillage graphique peu séduisant, excès de cadres…
  • l’OPAC : plutôt austère et assez loin du 2.0 !
  • la section « Actualité et nouveautés » = tous les documents acquis depuis un an sont intégrés à cet espace, au demeurant ouvert jusqu’à minuit : tout en observant l’absence de visibilité (?) de ce service sur le portail, je reste pour ma part perplexe sur l’intérêt de segmenter ainsi une collection en fonction de sa fraîcheur…
  • L’interdiction qui m’a été faite de prendre des photos à l’intérieur de l’établissement ! Mais il me semble qu’un autre collègue bibliotouriste a également subi cette mésaventure, dans un autre grand établissement, pas très loin d’ici 😉

Voilà, en synthèse et maigres photos (officiellement transmises sur cdrom) à l’appui, de quoi vous donner quelques pistes de réflexion, idées de service, éléments de comparaison, et peut-être l’envie de vous y rendre physiquement, sinon virtuellement

%d blogueurs aiment cette page :