« L’enfant et le numérique » par Serge Tisseron

Après les communications de Pierre Mounier sur “La culture est-elle soluble dans l’e-book? Les enjeux de la métamorphose du livre à l’ère numérique”, de Dominique Cardon sur “Les sociabilités numériques”, de Thierry Baccino sur “la lecture numérique”, et celle de Lorenzo Soccavo sur “De l’imprimé au numérique”, Bambou vous recommande de visionner celle de Serge Tisseron* que nous avons eu le plaisir d’accueillir, le 30 janvier dernier, à Miramas. Une conférence qui avait pour titre « L’enfant et le numérique« .

*Serge Tisseron est psychiatre et directeur de recherche à l’université Paris VII Denis Diderot. Auteur de nombreux essais, il a publié plusieurs ouvrages sur la thématique de l’enfant et des écrans. Depuis 2007, il développe le concept «3-6-9-12». Selon cette théorie, à chaque âge correspondrait un usage des écrans.

Sélection bibliographique des ouvrages de Serge Tisseron :

  • Apprivoiser les écrans et grandir : 3-6-9-12, Erès, 2013
  • L’enfant et les écrans, Le Pommier, 2013
  • L’enfant au risque du virtuel, Dunod, 2012
  • Faut-il interdire les écrans aux enfants, Mordicus, 2009
  • Les dangers de la télé pour les bébés, Erès, 2009
  • Qui a peur des jeux vidéos, Albin Michel, 2008
  • Manuel à l’usage des parents dont les enfants regardent trop la télévision, Bayard, 2004
  • Les enfants sous influence. Les écrans rendent-ils les jeunes violents, A. Colin, 2000

→ Le blog de Serge Tisseron

Pour approfondir la question :

Soutien scolaire à la MIOP

Soutien scolaireEn cette période de préparation des examens, la question scolaire, sous toutes ses formes, est plus que jamais au cœur du débat, source de très fortes attentes, d’interrogations, voire d’inquiétudes.

C’est ainsi que la France est devenu le pays d’Europe champion du soutien scolaire : un million d’élèves prennent aujourd’hui des cours de soutien privé, particulièrement au collège et au lycée. Ce recours à un système payant accuse un peu plus les inégalités entre élèves, et son essor conduit le ministère de l’Éducation Nationale à s’interroger sur la mise en place d’une offre publique et gratuite de soutien scolaire en ligne. Le développement du numérique et des ressources en ligne est effectivement une occasion de faire bouger les lignes.

Les médiathèques de lecture publique, Soutien scolairedans leurs missions de diffusion des savoirs et d’accompagnement à la réussite scolaire et universitaire, ont un rôle évident à jouer dans ce rééquilibrage.
A la MIOP, nous souhaitons nous y engager fortement, en développant notamment cette nouvelle plateforme numérique dédiée au soutien scolaire pour le collège et le lycée.

A destination des élèves mais aussi des parents, elle est organisée autour de 5 rubriques : matières et classes, outils et jeux, préparer son brevet et bien s’orienter après la troisième, préparer son bac, pour les parents. Chacun des onglets agrège différentes ressources :

  • des sélections de sites et de documents

  • des dossiers documentaires numériques

  • un univers thématique conçu pour les parents et contenant des informations pratiques sur le suivi et l’accompagnement scolaire

  • les abonnements en ligne de la MIOP : Assimil, Universalis, Sciences en ligne

  • et enfin un choix de serious games rigoureusement pédagogiques et ludiques !

Cette plateforme est évolutive et intégrera bientôt de nouvelles ressources : un dossier numérique sur le décrochage scolaire ainsi qu’une sélection d’applications « soutien scolaire » pour smartphones et tablettes.

Bonnes révisions à tous !

Plus Net l’oral

Parmi d’autres bonnes ressources disponibles en ligne, voici une petite sélection de contenus textes et vidéos susceptibles d’alimenter vos connaissances et réflexions sur le numérique (et consort), en vue des prochains oraux d’assistant de conservation et de bibliothécaire.

… et, cerise sur le gâteau, cette conférence vidéo (en 7 séquences : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7) de Michel Serres sur “Les nouvelles technologies – révolution culturelle et cognitive

En faveur de la littératie

La maison d’édition canadienne Scholastic, très engagée dans les actions de promotion de la lecture auprès des enfants, parents et enseignants, a diffusé un appel en faveur de la littératie, sous la forme de “Mesures à prendre pour la littératie : ce que vous pouvez faire pour vous assurer que les enfants lisent « tous les jours, pour toujours » !

En complément :
le concept de littératie sur Wikipédia
The 2010 Kids & Family Reading : résultats d’une enquête portant sur la lecture chez les enfants et les parents.
la page Facebook du Scholastic Book Clubs
les sections Literacy and Reading et Information Literacy de l’IFLA

le nouveau visage de la littératie / Abigail Anderson

ce constat d’Howard Rheingold : “La nouvelle fracture numérique n’est pas entre ceux qui peuvent s’offrir les machines et les services et ceux qui ne le peuvent pas, mais entre ceux qui savent les utiliser à leur avantage et ceux qui sont victimes de la surinformation. Ce n’est pas un problème entre ceux qui “possèdent” et les autres, mais entre ceux qui “savent” et les autres”

la littératie au Québec

Réviser son bac

C’est le titre de notre dernier dossier documentaire numérique, réalisé par Anne Chomel, bibliothécaire travaillant au sein du pôle Société et Civilisation de la médiathèque de Fos-sur-Mer. Un dossier qui est un prélude à la mise en ligne prochaine d’une page web entièrement consacrée à la question du “soutien scolaire”.

en raccourci, le texte introductif du dossier :

« Pour les lycéens prêts à se lancer dans le sprint final des révisions du bac, pour leurs parents anxieux, voici le dossier qui tombe à pic ! Il est conçu comme une véritable boite à outils des ressources les plus intéressantes disponibles sur le web. Qu’il s’agisse du baccalauréat général ou du bac de français, vous trouverez ici une foule de conseils pratiques et d’entrainements en ligne pour une préparation optimale. Sans oublier un petit guide de l’orientation dans les méandres futurs de l’enseignement supérieur.
A vos marques ! »

le guide postbac du café pédagogique

En complément des nombreux salons de l’étudiant qui se déroulent en France durant ce 1er trimestre, le café pédagogique a réalisé un très bon guide sur les orientations post-bac : comment choisir une filière ? ; APB ;  le devenir des bacheliers ; SOS Onicep ; salons, sites et publications ; l’université en questions ; témoignages d’acteurs…

tout le dossier en format pdf

Ateliers deejaying (suite)

Voilà déjà 5 ans que la MIOP propose les ateliers deejaying au public, en collaboration avec l’association 2hd (Hip Hop développement). Ces ateliers sont réalisés par Pierre Fosco, actuel responsable documentaire des domaines “Jazz & blues” et “Chanson” et également (hors antenne médiathèque) animateur du magazine musical “Musikplease” .

Le hip hop est une forme dominante de la “culture jeune” qui va au delà des centres urbains. Cette action ambitieuse met à la portée du public toute une pratique, tout un univers centré sur les DJ’s.

Il s’agit pour une institution publique, comme la médiathèque, de revitaliser les savoirs et savoir-faire associés aux DJ’s. Cela permet d’affirmer la reconnaissance de ce qui est d’avantage une culture qu’un genre musical. Parler de cette culture, de cet art, c’est bel et bien entrer dans l’univers des jeunes (et au-delà bien sûr, si affinités).

L’animation deejaying s’adresse ainsi à tous les publics mais “capte” plus particulièrement ceux des collèges (du réseau intercommunal), des centres sociaux ou encore des associations locales de ré-insertion. Tout en se familiarisant avec le vocabulaire technique et historique associé aux platines, les participants ont également la possibilité de pratiquer le scratch et le mix, une activité qui se révèle vite dynamisante et source d’échange.

A la fois culturel et ludique, l’atelier offre au final un voyage dans l’histoire de ces nombreuses influences musicales qui ont constitué le rap et les musiques électroniques, au sens large. Des racines afro-américaines aux humanoïdes Daft Punk, le “dj hero” supplante ainsi, peu à peu, le “guitar hero” .

voir les tags “dj” et “djing” de notre catalogue

le manuel (V3) de maîtrise de l’Internet

Une 3ème version du manuel de maîtrise de l’Internet, éditée par le Conseil de l’Europe, vient de paraître en Français. Ce guide, destiné aux parents, aux enseignants et aux jeunes européens, comporte 25 fiches qui « s’attachent aux questions d’éthique et de sécurité, donnent un aperçu de la valeur pédagogique de l’internet, proposent des idées pour des activités pratiques et constructives en classe ou à la maison, présentent des bonnes pratiques en matière d’utilisation de l’internet et offrent une multitude de définitions et de liens vers des sites qui donnent des exemples pratiques et d’autres informations détaillées. »

Voici la liste des 25 fiches qui composent ce manuel, accessible en versions HTML ou Flash:

  • Fiche 1 – Se connecter
  • Fiche 2 – La création de sites
  • Fiche 3 – La recherche de l’information
  • Fiche 4 – Les portails
  • Fiche 5 – Le courrier électronique
  • Fiche 6 – Le spam
  • Fiche 7 – Le t’chat
  • Fiche 8 – Les forums de discussion
  • Fiche 9 – Des bibliothèques mondiales
  • Fiche 10 – La musique et les images sur Internet
  • Fiche 11 – La créativité
  • Fiche 12 – Les jeux
  • Fiche 13 – L’enseignement à distance
  • Fiche 14 – La certification et le filtrage
  • Fiche 15 – La vie privée
  • Fiche 16 – La sécurité
  • Fiche 17 – L’intimidation et le harcèlement
  • Fiche 18 – Le commerce en ligne
  • Fiche 19 – Devenir un «e-citoyen» actif
  • Fiche 20 – La technologie mobile
  • Fiche 21 – Les blogs
  • Fiche 22 – Création de réseaux sociaux
  • Fiche 23 – Web 2.0
  • Fiche 24 – Démocratie électronique
  • Fiche  25 – Demander de l’aide

l’adolescent et son corps

C’est la recommandation du week end, un dossier numérique réalisé par Brigitte Peyre, responsable documentaire des domaines « Psychologie-Psychiatrie » et « Enseignement » au sein du pôle Société et Civilisation de la médiathèque de Miramas.

> voir les autres dossiers de la MIOP

Préparer son Bac avec le WebPédago

C’est une formidable mine de ressources que nous propose cette semaine LeWebPédagogique et sa communauté de profs-blogueurs, des ressources présentées sous la forme de fiches, de corrigés, d’annales, de conseils, de quizz… et ce, pour préparer les examens suivants :

Et pour suivre l’actualité, recevoir des informations, des liens vers des fiches, quiz, vidéos…, le webpédagogique vous invite à “devenir fan” de ses pages Facebook

PS. Pour les anciens bacheliers, c’est aussi l’occasion de le repasser

500 sites web pour réussir à l’école

Magazine imprimé à l’origine (désormais diffusé gratuitement sous forme numérique), l’École branchée se concentre depuis 2006 sur la production de guides thématiques, dont le plus connu est le guide annuel des sites Web pour réussir à l’école.

Il suffit de vous inscrire (gratuitement) sur ce site québécois pour accéder à plus de 500 liens classés par discipline scolaire (Aide aux devoirs ; Domaines généraux de formation ; Développement personnel ; Arts ; Langues ; Mathématiques ; Science et technologie ; Univers social ; Développement professionnel…) et par catégorie de « clientèle » (Enseignants ; Parents ; Préscolaire ; Primaire ; Secondaire)

Une ressource (québécoise) particulièrement intéressante pour ceux -enseignants et professionnels de l’info-doc- qui développent des plateformes numériques sur l’auto-formation et l’accompagnement scolaire.

un prof qui twitte avec sa classe

Voici (sur son blog Ma dixième année) le témoignage très intéressant de Laurence Juin, professeure de terminale, qui a choisi d’utiliser Twitter comme support complémentaire à son cours ainsi que comme moyen de communication avec ses élèves hors du temps scolaire. En complément, une interview de ce prof geek sur Carnet de com. Et pour suivre les tweets de sa classe, c’est ici

podcast et pédagogie

Vu dans Mes docs de doc, 2 univers de podcasts, l’un à destination des élèves et l’autre en direction des enseignants.

Et une analyse très intéressante (par une professeure-documentaliste) de l’exploitation pédagogique de cette technologie 2.0 :

« L’intérêt des podcasts est sans mesure :
Dans le cas d’une « écoute plaisir » d’un podcast, l’élève va faire une navigation hypermédia. La navigation hypermédia est une navigation hypertexte qui permet l’accès à des informations de natures différentes. Cette navigation permet de garder le côté ludique de la recherche documentaire. L’élève n’est plus passif devant le média car il peut interrompre à tout moment la diffusion, choisir le programme, le contenu à écouter (contrairement à la radio et à la télévision dont l’écoute est en direct)
L’élève va également être en situation de « lecture auditive » : apprentissage de l’écoute, de l’argumentation, l’élève va se familiariser avec un oral dont le vocabulaire est plus soutenu et dont la syntaxe est plus complexe que ce qu’il a l’habitude d’entendre au quotidien. La lecture auditive permet à l’élève d’apprendre à écouter pour comprendre, d’acquérir la capacité de passer de l’oral à l’écrit dans le cas de la prise de note et d’être capable de repérer les informations essentielles à l’oral.
Ainsi, une écoute-plaisir des podcasts par l’élève permet :
– la diminution de la fracture numérique : Les élèves peuvent télécharger les podcasts depuis leur établissement s’ils n’ont pas internet, et les écouter ensuite chez eux. Il leur suffit d’avoir leur lecteur MP3 sur eux ou une clé USB. Ces podcasts peuvent être des compléments de cours, des documents leur permettant d’approfondir des recherches documentaires …
– un nouvel accès à la lecture : Les élèves qui n’aiment pas lire peuvent « lire » avec leurs oreilles grâce aux fictions sonores lues à voix haute
– un nouvel accès à l’actualité et à l’information
– un nouvel accès à la culture : Beaucoup d’élèves n’ont pas d’accès à la culture si ce n’est par la télévision. Des podcasts sur l’histoire, le cinéma, l’art, la littérature … peuvent ainsi palier à ce manque. De plus, les élèves écoutent toujours les mêmes radios (NRJ, Skyrock, Fun). Les podcasts provenant de France Inter, France Culture, le Mouv’, Europe 1 … leur font découvrir d’autres radios et ainsi d’autres médias.
– l’exercice de la citoyenneté : télécharger des podcasts est un moyen de sensibiliser les élèves au téléchargement illégal. Or, le podcast est une production sonore créée spécialement pour être téléchargée légalement par les internautes.

Des podcasts pour valider des capacités et attitudes du socle commun :
Les compétences mises en œuvre par les élèves lors de la création d’un podcast ou son écoute sont de 6 sur les 7 du socle :
1ère compétence : la maîtrise de la langue française avec, pour capacités :
• lire : lecture à voix haute, de façon expressive, dégager l’idée essentielle d’un texte lu ou entendu
• écrire : adapter le propos au destinataire et à l’effet recherché
• s’exprimer à l’oral
et pour attitudes :
• le goût des sonorités, les jeux de sens, la puissance émotive de la langue
• l’intérêt pour la lecture
• l’ouverture à la communication, au dialogue, au débat
2ème compétence : la pratique d’une langue vivante étrangère avec, pour capacités :
• comprendre un bref propos oral
• se faire comprendre à l’oral
Attitudes : le désir d’écouter les médias audiovisuels étrangers
4ème compétence : la maîtrise des technologies usuelles de l’information et de la communication avec, pour capacités, celles du B2i dont :
• créer, produire, traiter et exploiter des données
• s’informer,
• communiquer, échanger
attitudes :
• être critique vis à vis de l’information disponible
• attitude de responsabilité dans l’utilisation des outils interactifs
5ème compétence : la culture humaniste
Les podcasts permettent aux élèves d’acquérir cette compétence dans le sens où ils sont un accès à la culture, qu’elle soit française ou étrangère.
6ème compétence : les compétences sociales et civiques (= se préparer à sa vie de citoyen)
Les capacités à faire acquérir dans cette partie de la compétence sont celles nécessaires à l’écoute et à l’élaboration d’un podcast : les élèves doivent être capables de jugement et d’esprit critique :
• évaluer la part de subjectivité d’un discours
• identifier, classer, hiérarchiser l’information, la soumettre à critique et la mettre à distance
• être éduqué aux médias et avoir conscience de leur place et de leur influence dans la société
7ème compétence : autonomie et initiative
L’écoute d’un podcast se fait en toute autonomie et nécessite au préalable que l’élève se pose une question : « quel est mon besoin d’information ? »
Produire un podcast demande à l’élève d’être capable de concevoir, de réfléchir et de réaliser une production sonore de façon individuelle ou collective. L’esprit d’initiative de l’élève est encouragé car le podcast met en scène sa voix et donc une partie de son identité. »


un serious game d’éducation critique aux médias

Internet Sans Crainte est un programme national de sensibilisation des jeunes aux bons usages de l’internet. Il propose notamment un quizz, un clip de sensibilisation (conçu par la CNIL) et également ce jeu en série, destiné aux 12-16 ans, qui les incite à porter un regard critique sur leurs différents usages des technologies en ligne et des téléphones mobiles.

…et qui commence ainsi : « En 2025, les réseaux sont saturés d’informations, dont certaines que l’on préférerait voir oubliées. Un puissant logiciel de récupération, proposé par le site denicheur.net, permet à tout un chacun de faire remonter à la surface ces traces du passé. Fred, Anais et bien d’autres voient ainsi leur vie chamboulée. Vous êtes NetDetectives, ils vous appellent à l’aide… »

Voir également, sur vosquestionsdeparents, ce petit reportage, réalisé à l’occasion de la journée européenne Safer Internet Day (le 9 février dernier), et dans lequel quatre enfants et une enseignante de français nous expliquent ce qu’ils font sur Facebook et autres réseaux sociaux.

SMS vs lecture : une idée reçue ?

Bambou relaie cette veille de l’Expresso (chapitre « La recherche ») du 24 janvier sur une étude menée par l’Université de Coventry et qui analyse l’impact du langage SMS sur le niveau de lecture des jeunes de 8 à 12 ans.

Des conclusions qui doivent créer quelque remous dans les salles de profs…

« Si nous voyons un déclin du niveau en lecture des jeunes enfants ce n’est pas à cause des SMS mais en dépit d’eux ». Professeur à l’Université de Coventry, le docteur Clare Wood estime que les SMS entraînent les enfants à jouer avec les mots. Et ça c’est bon pour la lecture. Selon une étude sur une soixantaine d’élèves l’apprentissage de la littéracie est plus rapide chez les utilisateurs de SMS « .

Voir l’article sur BBC News

A lire également, ce petit billet (toujours de l’Expresso) qui renvoie à l’étude (« Learning 2.0 : the Impact of Web 2.0 Innovations on Education and Training in Europe ») menée en 2009 par la Commission européenne, disponible pour l’instant en anglais.

%d blogueurs aiment cette page :