« De l’imprimé au numérique » / Lorenzo Soccavo

Après les communications de Pierre Mounier sur “La culture est-elle soluble dans l’e-book? Les enjeux de la métamorphose du livre à l’ère numérique”, de Dominique Cardon sur “les sociabilités numériques” et de Thierry Baccino sur “la lecture numérique”, Bambou vous recommande de visionner celle de Lorenzo Soccavo, que nous avons eu le plaisir d’accueillir, le 7 juillet dernier, à la Médiathèque de Miramas. Une communication qui avait pour titre « De l’imprimé au numérique : enjeux et perspectives pour les bibliothèques »

*Lorenzo Soccavo est consultant indépendant (PLE-Consulting) en prospective du livre et de l’édition à Paris. Il travaille avec les professionnels de la filière graphique et avec ceux des filières numériques, afin de les rapprocher et de les accompagner dans l’évolution du livre et de son marché. Son Livre Blanc sur la Prospective du Livre et de l’Edition est consultable sur le site de la bibliothèque numérique de L’ENSSIB.

Les plateformes de Lorenzo Soccavo :

Ouvrages disponibles à la MIOP :

 Articles et livres en ligne :

Pour aller plus loin (ou à côté), voir aussi :

La culture est-elle soluble dans l’ebook ? / Pierre Mounier

Après la communication de Dominique Cardon sur “les sociabilités numériques” puis celle de Thierry Baccino sur “la lecture numérique”, je ne saurais trop vous recommander d’écouter l’intervention de Pierre Mounier*, que nous avons eu le plaisir d’accueillir, le 29 novembre dernier, à la Médiathèque de Miramas. Cette communication a pour titre “La culture est-elle soluble dans l’e-book? Les enjeux de la métamorphose du livre à l’ère numérique”.

En voici le contenu synthétique :

“Presque 600 ans après l’invention de l’imprimerie, le livre connaît une nouvelle révolution technologique en se dématérialisant au sein des réseaux numériques. La montée en puissance des “liseuses” et “tablettes multimédia” annonce un tournant majeur dans l’histoire du livre. L’horizon est aujourd’hui un peu obscurci par, d’un côté les slogans marketing qui mettent en avant les avantages pratiques des nouvelles machines, et de l’autre les crispations luddites autour de la “sensualité du livre” et de l’“odeur du papier”. Pourtant, cette métamorphose du livre numérique porte d’autres enjeux, éminemment politiques. Car si le livre est un produit marchand, fruit d’une industrie spécialisée, il est aussi, et peut-être d’abord un vecteur privilégié de partage des savoirs et de l’expression artistique ; en un mot de la culture. Cette tension de l’économie et de la culture, cristallisée sous le terme problématique d’“industrie culturelle” est réactivée à l’occasion du passage du livre au numérique. Et c’est bien à la lumière de cette question qu’il faut décrypter tous les débats autour du prix du livre et de son mode de distribution, du “piratage” (ou partage ?) des œuvres, du rôle des acteurs traditionnels (éditeurs, libraires, bibliothèques) mais aussi nouveaux (moteurs de recherche, médias sociaux) de la chaîne du livre, de l’évolution des usages de lecture, et jusqu’aux formats d’encodage des ouvrages.”

…et la restitution audio-visuelle intégrale sur Bambou, avant diffusion sur l’espace professionnel du portail de la MIOP :

*Pierre Mounier est ingénieur d’études à l’EHESS où il anime un séminaire consacré aux humanités numériques avec Marin Dacos. Il est également directeur adjoint du Centre pour l’édition électronique ouverte CLEO/Revues.org.

Il est co-animateur de Blogo-Numericus (le blog du site Homo Numericus, dont il est le fondateur) .

→ Pour aller plus loin (ou à côté), voir aussi :

Cyber-profs

Alors que la rentrée scolaire approche à grands pas, c’est l’occasion de recommander Cyberprof, un site pédagogique (canadien) qui s’adresse principalement au personnel enseignant, au moyen de documents vidéos visant à soutenir la formation initiale et continue des maîtres. On notera, entre autres ressources, celles portant sur « L’apprentissage ou l’écriture coopératifs », sur « la littératie critique » ou encore sur « l’utilisation du tableau blanc interactif pour la lecture partagée« . 

Autant d’ateliers qui témoignent de la formidable dynamique que les technologies de l’information et de la communication peuvent apporter, tant aux enseignants dans leurs pratiques pédagogiques qu’aux élèves dans leurs processus d’apprentissage.

Plus Net l’oral

Parmi d’autres bonnes ressources disponibles en ligne, voici une petite sélection de contenus textes et vidéos susceptibles d’alimenter vos connaissances et réflexions sur le numérique (et consort), en vue des prochains oraux d’assistant de conservation et de bibliothécaire.

… et, cerise sur le gâteau, cette conférence vidéo (en 7 séquences : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7) de Michel Serres sur “Les nouvelles technologies – révolution culturelle et cognitive

Lecture sur écran : le dossier éducnet

Educnet (Ministère de l’Education nationale, Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche) a réalisé un dossier* très complet sur la question de la lecture sur écran, dont voici, en raccourci, le sommaire et les liens :

Lecture sur écran, lecture sur papier, quelles différences ? Quel impact sur l’intelligence et la culture ? Ce dossier explore le sujet sous plusieurs angles et confronte divers points de vue. Il se réfère à des travaux de recherche en France et à l’étranger et livre divers points de vue (inspection générale, enseignants, ergonomes, neuroscientifiques, philosophes, sociologues…).

1. Nouveaux modes de lecture
2. Processus cognitifs
3. Aspects pédagogiques
4. Natifs du numérique
5. Procès d’Internet et des nouveaux médias
6. Lecture de livres électroniques

*Dossier réalisé par le centre de documentation de la SDTICE (dernière mise en ligne le 26/03/2010)

Dossiers associés (Educnet) : Livre électronique ; Manuel numérique ; Bibliothèques numériques ; Dictionnaires, médias et autres ressources en ligne

→ Voir également, en complément, les actes du colloque consacré aux « métamorphoses numériques du livre », organisé par l’Agence régionale du livre PACA

Educnet (Ministère de l’Education nationale, Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche) a réalisé un dossier très complet sur la question de la lecture sur écran, dont voici, en raccourci, le sommaire et les liens

les métamorphoses numériques du livre

Pour celles et ceux qui n’ont pas assisté au colloque organisé par l’Agence régionale du livre PACA les 30 novembre et 1er décembre 2009, la revue Dazibao publie les actes (synthétiques) de ces 2 journées dont voici, en raccourci, les différentes contributions :

Cherche 3000 personnes pour lire la totalité de « A la recherche du temps perdu » de Marcel Proust

Puisque la blogosphère sert aussi à cela, je relaie sans hésiter (après La mémoire de Silence) cette délicieuse initiative de la réalisatrice Véronique Aubouy : proposer « à plus de 3000 personnes du monde entier de lire devant leur web-caméra une page de « A la Recherche du temps perdu » de Marcel Proust. Au terme de cette expérience, tous les mots de la Recherche auront été lus en français, par des personnes de tous horizons, en un film de 170 heures environ. Le web-tournage se déroulera en direct sur Internet à partir du 27 Septembre 2008 midi GMT. Il est ouvert à tous. »

Pour vous inscrire, rendez-vous ici !