la fin de la culture G aux concours de la Fonction Publique ?

Signe des temps que ce projet du Secrétaire d’Etat à la Fonction Publique, André Santini, de supprimer les questions de culture générale (et plus particulièrement son épreuve reine, la dissertation) aux concours de la Fonction Publique, seul exercice qui pourtant, en complément des autres tests à caractère techniques (résumé, note de synthèse), praxéologiques (étude de cas) ou sommatifs (quizz-métier), permet à la fois de mesurer le niveau de culture générale du candidat et sa capacité à exprimer sa pensée de manière structurée, raisonnée, argumentée, critique.

La question n’est évidemment pas, à cet égard, de savoir si la lecture de « La Princesse de Clèves » (sic) sera concrètement utile pour l’exercice du métier de guichetier, de rédacteur ou de bibliothécaire, mais de considérer, à l’instar de Pierre Asouline, que la lecture de cette œuvre capitale de la Littérature Française, contribue, parmi d’autres, à l’enrichissement de notre « langue à tous dans les rapports quotidiens entre administrés »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s