Les playlists de la MIOP

FireShot Capture 034 - Médiathèque Ouest Provence - http___www.mediathequeouestprovence.fr_Riche d’une importante offre musicale sur support CD (bien qu’en décroissance continue), la MIOP développe, depuis plusieurs années, la possibilité pour ses adhérents d’accéder en ligne, via son portail numérique, à un contenu musical dématérialisé. A ce titre, des abonnements à des ressources numériques sont venus enrichir progressivement les collections : Naxos dans un premier temps, La Philharmonie – Cité de la musique de Paris aujourd’hui. Pour favoriser cette hybridation des médias et lui apporter la meilleure visibilité possible au sein du catalogue en réseau, les données numériques de La Philharmonie sont en partie moissonnées (près de 10 000 entrées) par le moteur d’indexation et de recherche intégrée du CMS Bokeh.
En complément de ce dispositif, il nous a paru important et profitable d’investir le champ du web et plus particulièrement celui de la plateforme de diffusion musicale YouTube, en proposant des sélections musicales régulières (réalisées par les responsables des différents domaines musicaux du réseau), sous la forme de playlists vidéos, accessibles sur une page spécifique du portail de la MIOP.
Les objectifs que nous nous sommes donnés sont multiples, tels que, en synthèse :
– Offrir aux visiteurs du portail un espace dynamique dédié à une offre musicale et scénique dématérialisée.
– Enrichir notre offre musicale présente au catalogue, par des sélections de vidéos de concerts et de clips.
– Compléter la représentation de l’ensemble des genres musicaux par un contenu « pure player » qui, par définition, s’affranchit des chaînes classiques de l’édition et de la commercialisation (et, de ce fait, échappe à notre circuit d’acquisitions).
– Mettre à l’honneur la scène musicale locale et sa création
– Apporter un supplément pédagogique à l’attention des usagers pratiquant une activité musicale.
– Développer notre politique documentaire dans le sens d’une plus grande hybridation de l’offre et d’une meilleure adéquation aux besoins et aux usages.

Cinq playlists répondant à ces différents objectifs sont élaborées par les responsables documentaires concernés. Chacun d’eux aura à cœur d’apporter une forte valeur ajoutée en proposant sons et images vidéos qui répondent à des critères de qualité, d’expertise et de découverte.
La plateforme YouTube a été choisie comme ressource privilégiée.

Ce service est accompagné par l’ouverture et l’alimentation régulière d’une chaine Youtube MIOP, diffusant l’ensemble des playlists produites et accessibles par genre musical.

Enfin, nous avons également voulu proposer un éclairage sur les différentes scènes musicales présentes sur notre territoire, ainsi qu’un accès à leurs programmations respectives. De fait, une page spécifique propose le panel des comptes Facebook de ces différentes structures.

………………………..

Plus en détail, voici comment nous avons construit et organisé les contenus des différentes playlists :

I. DES DÉCOUVERTES

Playlist Notre sélection de concerts
Illustration scénique du travail d’un artiste ou d’un groupe représenté dans notre catalogue. Ces playlists sont donc en lien étroit avec notre offre documentaire.

Playlist Notre sélection de clipsFireShot Capture 039 - Playlist_videos - Les pla_ - http___www.mediathequeouestprovence.fr_playlists
La musique portée à l’image ou le clip dans toute sa dimension artistique. Ces playlists présentent des vidéos à forte valeur ajoutée, des créations sonores et visuelles. Même lien étroit à notre catalogue que dans la playlist précédente

Playlist En ligne uniquement !
Cette sélection est l’occasion de faire mettre en valeur quelques belles « pépites » du web, dénichées par les bibliothécaires. Elle rassemble des contenus Pure Player (créations disponibles exclusivement sur Internet), des contenus Digital Only (les artistes qui n’ont pas de distribution physique) ainsi que des artistes non (encore) distribués par notre fournisseur.

II. UN ÉCLAIRAGE SUR LA SCÈNE LOCALE

Playlist Scène locale
Reflet de l’émergence musicale locale. FireShot Capture 035 - Playlist_videos - Les pla_ - http___www.mediathequeouestprovence.fr_playlistsLa contrainte géographique correspond au territoire Istres Ouest Provence, élargi au pourtour de l’Etang de Berre, à la région de la Crau et au pays salonnais.
Ces playlists seront des créations originales issues d’un répertoire professionnel ou semi professionnel. Les bibliothécaires veilleront tout à la fois à garantir un certain équilibre entre les genres musicaux

L’actu chez nous
Liste de liens pointant vers Facebook, ou à défaut sites et blogs, des structures de diffusion musicale du territoire :
Nuits métis ; Usine Istres ; Electrode ; MJC Miramas ; Portail Coucou ; La Grange Miramas…

III. UN CONTENU PÉDAGOGIQUE

Playlist Monde du musicien
Cette playlist est alimentée de vidéos concernant les trois thèmes suivants :
– Techniques et pratiques instrumentalesFireShot Capture 036 - Playlist_videos - Les pla_ - http___www.mediathequeouestprovence.fr_playlists
– Apprentissage d’un instrument
– MAO et technique du son

…qui offrent ces différents types de services & ressources :
– Connaissance et utilisation de matériels nécessaires pour créer et enregistrer sa musique
– Trucs et astuces
– Réparation, entretien etc. du matériel et des instruments d’un musicien

IV. UNE VIDÉO A L’HONNEUR

Cette vidéo, extraite des playlists, est mise en valeur au centre de la page et présente un contenu éditorial : brève présentation et lien pointant vers la notice du catalogue.

V.  UN RUBRIQUAGE PAR GENRES MUSICAUX

La page des Playlists offre la possibilité de consulter par genre l’ensemble des vidéos sélectionnées. Pour cela, plusieurs rubriques sont présentées, qui renvoient chacune vers la chaine YouTube MIOP : Rock ; Electro ; Musique noire ; Chanson ; Jazz ; Musique du monde ; Musique classique.

FireShot Capture 037 - Playlists MIOP - YouTube - YouTube_ - https___www.youtube.com_channel_UC

Un mode contributif

Un développement spécifique de notre portail permet l’alimentation des pages playlists directement à partir de la chaine YouTube MIOP.
Comme il a été dit précédemment, la sélection des vidéos est faite par les responsables de domaines musicaux. Chacun d’entre eux, en fonction de son domaine d’attribution, doit sélectionner des vidéos correspondant aux diverses playlists (concert, clip, scène locale, en ligne uniquement ..) de la plateforme.
Une périodicité mensuelle est actuellement retenue, qui pourra faire l’objet d’une révision au terme d’une année d’expérience et d’un bilan complet d’activité.

Notre outil collaboratif de travail : un tableau qui recense les ressources et propose autant d’onglets que de catégories de playlists.
Pour chaque ressource, une date de publication est prévue, et en correspondance à cette date le genre musical à couvrir.
A partir de cette planification, le bibliothécaire renseigne régulièrement les colonnes Titre, Nom du groupe et Lien de la vidéo sur YouTube. Cette alimentation suit à la fois la logique des rubriques de la chaine YouTube et la représentativité des genres musicaux.
A chaque fin de mois, un référent unique recense les vidéos à publier et insère ces vidéos au sein de chaque playlist spécifique de notre chaine YouTube MIOP.
L’alimentation de la page Playlist du portail se fait alors en temps réel.

Les playlists de la MIOP sont ouvertes depuis le 12 janvier 2018. Nous sommes à présent dans l’attente et l’observation du succès que ce nouveau service va rencontrer auprès de notre public, comme nous l’espérons vivement.

Publicités

Découvrez nos tops5 2017 !

Comme chaque année, les bibliothécaires de la MIOP vous proposent, par domaine de contenu (soit 62 au total), leur sélection des plus sélectes, soit les cinq meilleurs titres acquis tout au long de l’année. Découvrez donc le cru 2017 en consultant les rubriques “Conseils et palmarès” puis “Nos tops 5” (adultes & ados ou enfants) du menu du portail.

Tops5 2017

Tops5 2017

Vocation bibliothécaire

Depuis 2009 que la MIOP mijote des dossiers documentaires aux petits oignons… il était temps de concocter un spécial « bibliothécaire » !
Ce dossier a pour objectif d’accompagner les étudiants et agents des filières territoriales et d’État dans leurs projets de métier ou d’évolution professionnelle. Il pourra également intéresser le grand public, aux côtés des 70 autres dossiers numériques diffusés sur notre portail documentaire. Rencontrera-t’il alors une audience aussi large que notre dossier phare ? On compte un peu sur vous pour cela 🙂

Si vous découvrez ce type de contenus numériques sur le portail de notre réseau, une petite séance de rattrapage s’impose. Les habitués reconnaîtront la matrice caractéristique et éprouvée des dossiers documentaires de la MIOP.

En voici les principales rubriques :

Les « notions clefs »

Cette approche métier dresse un parcours semblable à celui de tout fonctionnaire : préparation aux concours, recherche d’emploi pour les territoriaux, prise de fonction et formation continue. Mais à la différence d’autres professions ou filières, le métier de bibliothécaire requiert autant de culture générale que de technicité, autant de connaissance que de maîtrise, sans compter les ressorts relationnels, qui comptent plus que jamais dans la qualité des services aujourd’hui offerts à la population ; et cette exigence professionnelle s’inscrit dans un cadre de politique publique de plus en plus contraignant et complexe à appréhender, dans ses composantes budgétaires, administratives, technologiques, socio-culturelles, etc.

La sitothèque

Loin d’être exhaustive, celle-ci comprend les sites et blogs les plus utiles pour tout bibliothécaire en herbe ou en mobilité professionnelle, en termes de formation initiale et continue.

Humour & quizz

Cette rubrique est riche de la créativité des bibliothécaires, une profession qui compte de remarquables talents d’humoristes. Et notre profession ne laisse manifestement pas indifférent, tant elle fait partie de l’imaginaire collectif.

Pour les plus joueurs d’entre vous, un petit quizz sur les bibliothèques teste votre culture professionnelle. Une bonne manière de se détendre en travaillant !

A vous de découvrir les autres rubriques…

NB. Cette synthèse du métier ne se veut évidemment pas exhaustive*, et elle gagnera à s’enrichir de vos observations et autres recommandations (voir « Laisser un commentaire »).

* Ce dossier bénéficiera d’une réactualisation semestrielle, pour mieux rendre compte de la vitalité et de l’évolution de notre profession. Il sera également diffusé sur d’autres sites professionnels. N’hésitez pas à le partager à votre tour.

 

Les nouvelles chartes du département SSVP

Souvent réduites à rester dans l’ombre du cinéma, de la musique, de la jeunesse ou de la littérature, les collections de documentaires sont pourtant loin d’être négligées par le public. Un intérêt qui se retrouve notamment dans le poids que représente le livre pratique dans le marché de l’édition (13 % du chiffre d’affaire total, 55,6 millions d’exemplaires vendus en 2015 selon le rapport d’activité du SNE).
Soucieux de répondre aux attentes du public, le département Science, Sport, Vie pratique (SSVP) s’est engagé dans un plan de développement des collections qui a conduit à la création d’un nouveau domaine (Cuisine en 2016) et à une refonte de ses chartes documentaires.

C’est ainsi que nous vous proposons de parcourir ces textes de référence qui engagent les responsables documentaires des domaines Santé, Cuisine, Sciences pures, Sciences et vie de la terre, Sports, bien-être et jeux et Culture de la terre et élevage.*

Nombre d’éléments d’informations contenus dans les chartes s’appliquent à des logiques de gestion (prix maximum d’achat, taux de renouvellement, fréquence de commandes, etc). Mais ces documents directeurs restituent également des enjeux scientifiques, économiques ou éthiques propres à chaque domaine, tels que la validité et la fiabilité de l’information, la dimension dialectique et pluraliste de la collection (débats de société) ou encore la prise en compte du contexte institutionnel et associatif local.

Une attention particulière est portée à la place et à la variété des ressources numériques (sitothèque, serious game, web-documentaire, dossier documentaire, Top 5, conseils), qui complètent et valorisent la documentation physique, dans une logique d’hybridation des contenus.

Fruit d’une collaboration et d’échanges entre le responsable documentaire, le responsable de département et le directeur de la politique documentaire, la refonte de ces chartes s’intègre dans un plan global de développement des collections SSVP, lequel prévoit un rééquilibrage volumétrique et budgétaire de chaque domaine ainsi que la mise en place d’une stratégie de signalisation des ressources numériques dans les pôles du réseau ; autant de chantiers qui pourront faire l’objet d’un prochain billet sur Bambou.

* Les domaines Informatique et Technologie faisant l’objet d’un profond travail de révision (sujets frontières, plan de classement, volumétrie), les chartes correspondantes sont en cours de réécriture.

Baromètre 2016 des prêts et des acquisitions (livres) en bibliothèque publique

La MIOP a une nouvelle fois participé* à une enquête du Ministère de la Culture et de la Communication, portant sur les titres les plus empruntés et les plus acquis en 2016 en bibliothèque publique. Le baromètre qui résulte de cette enquête comporte également plusieurs palmarès regroupant les 100 livres les plus empruntés et les plus acquis pour chacune des grandes catégories retenues : fiction adulte, documentaire, bande dessinée, jeunesse. Bambou se fait l’écho de ces principaux** résultats :

………….

………….

…………

………….

Palmarès général des auteurs les plus empruntés

En synthèse, on observe que ces différents résultats attestent d’une adéquation de plus en plus forte entre les pratiques des emprunteurs et l’offre des bibliothèques publiques, avec quelques nuances cependant : part plus importante du documentaire dans les acquisitions que dans les emprunts, part moindre des bandes dessinées dans les acquisitions que dans les prêts. Concernant les comparatifs par catégories des titres les + acquis/+empruntés/+vendus, on peut noter également des écarts importants, tels que :
– l’ouvrage de Ivan Jablonka (« Laetitia ou la fin des hommes »), qui se classe au 3ème rang des essais les plus acquis mais qui ne figure pas dans le palmarès des 100 titres les plus empruntés,
– le roman de Joël Dicker (« Le livre des Baltimore »), qui se classe au 3ème rang des titres les plus empruntés (et 18ème des meilleures ventes) mais qui ne figure qu’au 93ème rang des romans les plus acquis.
– le roman de Leïla Slimani (« Chanson douce ») au 2ème rang des ventes 2016 ainsi que celui de Gaël Faye (« Petit pays »), au 4ème rang des ventes 2016, ne figurent pas parmi les auteurs des 100 titres les plus empruntés en 2016.

Notons qu’une stricte comparaison entre emprunts et achats des bibliothèques d’une part, et ventes au détail d’autre part reste difficile en raison du décalage plus ou moins important selon les bibliothèques entre la date de parution d’un ouvrage et sa disponibilité effective sur les étagères des bibliothèques

* parmi un échantillon de 146 établissements, représentatif de la typologie des bibliothèques françaises ainsi que des volumes (8,6 millions de prêts et plus de 340 000 acquisitions) de population (3,5 millions d’habitants) qu’elles desservent. Les médiathèques de Limoges, de Nîmes, de la MIOP et de Roubaix, équipées du logiciel Koha, ont procédé elles-mêmes à l’extraction et à la transmission de leurs données

** voir le rapport complet de l’enquête

En complément de l’enquête, les emprunts 2016 de la MIOP pour les supports CD et DVD

Emprunts CD

Emprunts DVD.png

La MIOP recrute un(e) responsable de pôle

Fos

La MIOP recrute (par voie statutaire exclusivement) un(e) assistant(e) de conservation, appelé(e) à exercer la fonction de responsable de pôle (département Science, Sport, Vie pratique) au sein du réseau* des médiathèques Istres Ouest Provence.

→ voir l’annonce de poste
→ voir la fiche de poste détaillée

NB. Les candidatures sont à adresser avant le 31 mai 2017
*le poste se situera à la médiathèque de Fos-Sur-Mer

+ d’infos :
→ la MIOP en chiffres
→ la MIOP en MAP
→ la MIOP en campagne
l’histoire de la MIOP
→ les billets MIOP de Bambou
→ la Poldoc de la MIOP
→ le portail de la MIOP
→ l’organigramme de la MIOP

Les chartes documentaires se refont une jeunesse

Chartes JeunesseDepuis avril 2013, date de la première publication des chartes documentaires du département jeunesse, le travail de réflexion sur le développement des collections a continué son cours, à la faveur des changements d’attribution de domaines (tous les 5 ans) mais aussi de l’évolution des pratiques et des médias, dans le domaine du numérique tout particulièrement.

Parallèlement, l’usage accru du service des suggestions d’achats (plus de 2000 par an sur l’ensemble des départements) par nos adhérents (lesquels sont systématiquement invités, en accompagnement à la réponse du bibliothécaire, à consulter la charte correspondant à leur suggestion) ainsi que le travail de formalisation de notre politique d’action culturelle, nous ont conduit à réinterroger les orientations documentaires de l’ensemble des domaines du département jeunesse, soit ses 11 documents directeurs*.

C’est ainsi que les chartes documentaires 2017, fruits d’une réflexion concertée entre les responsables documentaires et leur responsable de département, offrent des contours à la fois plus synthétiques (autant de collections ainsi présentées « en résumé ») et plus explicites. Ont notamment été mentionnés la fréquence des approvisionnement en nouveautés, les principes de désherbage, le prix maximal d’achat par exemplaire, les critères principaux de sélection, l’apport des ressources numériques dans la collection, etc.

La prochaine étape de ce travail de refonte engagera une réflexion sur les pratiques d’exemplarisation (à l’image du protocole produit par le département Langues et Littérature), laquelle procédera nécessairement d’un travail de diagnostic, domaine par domaine, de l’état des collections et de leur activité : taux d’exemplarisation, taux de disponibilité, gestion des listes de réservations, taux de rotation, largeur de l’offre…

Le département jeunesse, qui comprend 7 pôles et 2 services de prêt aux collectivités, est à cet égard le département du réseau qui exemplarise le plus ses collections. Est-ce toujours à bon escient ? Est-ce suffisant ? Trop ? Les pratiques sont-elles communes entre les différents responsables documentaires ? …autant de questions qui viendront alimenter ce travail concerté de formalisation, dont le livrable est attendu au plus tard en cette fin d’année 2017.

* Liste des chartes par domaine

Art et Loisirs
Sciences
Sciences humaines
Musique
Cinéma
Bande dessinée
Images
Langues
Littérature
Contes
Poésie et Théâtre